Panneau de modération ]

dix films étrangers préférés?

dix films étrangers préférés?

Message non lupar l ange vert » Lun 13 Nov 2006 19:04

lesquels sont ils???

les miens: :D

GREASE
MIDNIGHT EXPRESS-
GOOD MORNING VIETNAM
PLATOON
FULL METAL JACKET
HAMBURGER HILL
LA LIGNE ROUGE
OUT OF AFRICA
LE PONT DE LA RIVIERE KWAI
INDEPENDANCE DAY


à vous...............
l ange vert
 

Message non lupar gaoutte » Lun 13 Nov 2006 20:05

LA VIE EST BELLE,
LES FILMS DE CHAPLIN ET CEUX DE STANLEY KUBRICK.

Les autres sont français.
Avatar de l’utilisateur
gaoutte
Le Cheikh
 
Messages: 1676
Inscription: 14 Nov 2005
coach: FC SETE 34

Message non lupar piasecki » Lun 13 Nov 2006 22:34

LA VIE EST BELLE
LA VIE EST BELLE
LA VIE EST BELLE
LA VIE EST BELLE
LA VIE EST BELLE
LA VIE EST BELLE
LA VIE EST BELLE
LA VIE EST BELLE
LA VIE EST BELLE
LA VIE EST BELLE
Avatar de l’utilisateur
piasecki
Le pote à Régis Manon
 
Messages: 100
Inscription: 13 Sep 2004
Localisation: campagne tourangelle

Re: dix films étrangers préférés?

Message non lupar marc_berdoll » Mar 14 Nov 2006 0:53

l ange vert a écrit:lesquels sont ils???

les miens: :D

GREASE
MIDNIGHT EXPRESS-
GOOD MORNING VIETNAM
PLATOON
FULL METAL JACKET
HAMBURGER HILL
LA LIGNE ROUGE
OUT OF AFRICA
LE PONT DE LA RIVIERE KWAI
INDEPENDANCE DAY


à vous...............


légèrement belliqueux tout ça!


en ce qui me concerne, sans être un spécialiste

the blues brothers
the commitments
rain man
raging bull
my left foot
superman 1
un homme extraordinaire (ou un truc comme ça)
the mask
vol au dessu d'un nid de coucou
orange mécanique
Aviator

oui je sais ça fait 11 mais je vous avais dit que je n'étais pas spécialiste!
Avatar de l’utilisateur
marc_berdoll
Equipe 1 Footnostalgie
 
Messages: 883
Inscription: 13 Sep 2004

Message non lupar ledzepiv » Mar 14 Nov 2006 7:22

piasecki a écrit:LA VIE EST BELLE
LA VIE EST BELLE
LA VIE EST BELLE
LA VIE EST BELLE
LA VIE EST BELLE
LA VIE EST BELLE
LA VIE EST BELLE
LA VIE EST BELLE
LA VIE EST BELLE
LA VIE EST BELLE


Lequel? Capra ou benigni?
Avatar de l’utilisateur
ledzepiv
Spécialiste es Crocos Nimois.
 
Messages: 361
Inscription: 13 Sep 2004

Message non lupar piasecki » Mar 14 Nov 2006 8:07

roberto benigni
Avatar de l’utilisateur
piasecki
Le pote à Régis Manon
 
Messages: 100
Inscription: 13 Sep 2004
Localisation: campagne tourangelle

Re: dix films étrangers préférés?

Message non lupar l ange vert » Mar 14 Nov 2006 9:05

je retire juste "les blues freres" de ta pauvre liste quand à superman 1 alors là :lol1:

sacré marco :D
l ange vert
 

Message non lupar piasecki » Mar 14 Nov 2006 9:11

trainspotting
las vegas parano
le soldat ryan
Avatar de l’utilisateur
piasecki
Le pote à Régis Manon
 
Messages: 100
Inscription: 13 Sep 2004
Localisation: campagne tourangelle

Re: dix films étrangers préférés?

Message non lupar marc_berdoll » Mar 14 Nov 2006 13:34

l ange vert a écrit:je retire juste "les blues freres" de ta pauvre liste quand à superman 1 alors là :lol1:

sacré marco :D


tu peux parler avec grease! t'as pas amour gloire et beauté en stock aussi?
Avatar de l’utilisateur
marc_berdoll
Equipe 1 Footnostalgie
 
Messages: 883
Inscription: 13 Sep 2004

Message non lupar Jean_Pierre_Bosser » Mar 14 Nov 2006 14:46

en quoi "la vie est belle" de begnigni te plait tant piasecki ?

ou mieux encore

t'as pas été gené par le coté "toc" du destin de ce petit garçon à qui il était impossible de survivre ne serait ce que le premier quart d'heure après son arrivée ?

ce coté là, ce coté aussi aseptisé de ces camps de l'horreur tel que begnigni les dépeint me gene énormément

attention hein, j'aimerais avoir des arguments "positifs" sur ce film rien de plus, sans remettre en question ta sensibilité et quoi que ce soit de similaire

c'est juste que j'étais presque énervé à sa sortie devant une telle "mise en scène" des camps de la mort, mise en scene que je trouve presque abjecte (sans vouloir là aussi remettre en cause la sincérité de begnigni, dont j'avais adoré le film "le monstre")
Jean_Pierre_Bosser
 

Message non lupar piasecki » Mar 14 Nov 2006 16:22

Jean_Pierre_Bosser a écrit:en quoi "la vie est belle" de begnigni te plait tant piasecki ?

ou mieux encore

t'as pas été gené par le coté "toc" du destin de ce petit garçon à qui il était impossible de survivre ne serait ce que le premier quart d'heure après son arrivée ?

ce coté là, ce coté aussi aseptisé de ces camps de l'horreur tel que begnigni les dépeint me gene énormément

attention hein, j'aimerais avoir des arguments "positifs" sur ce film rien de plus, sans remettre en question ta sensibilité et quoi que ce soit de similaire

c'est juste que j'étais presque énervé à sa sortie devant une telle "mise en scène" des camps de la mort, mise en scene que je trouve presque abjecte (sans vouloir là aussi remettre en cause la sincérité de begnigni, dont j'avais adoré le film "le monstre")


évidemment que ce film est à cent lieux de la réalité abominable et irréelle des camps, mais c'est un conte, une fable, un hymne à l'amour... begnigni n'a jamais voulu repeindre cette réalité...
tout d'abord le côté subjectif... josué, le petit garçon, ressemblait comme deux gouttes d'eau à mon fils au moment de la sortie du film, aussi bien psychologiquement que physiquement... ensuite, plus objectivement, l'énergie et l'imagination de roberto pour conquérir sa femme dans la première partie du film et pour sauver son fils dans la seconde, me reconcilient avec l'être humain. ce film m'a fait rire, pleurer, rerire, repleurer... il m'a touché au plus profond, en tant que père moi aussi et mari d'une femme que j'aime... évidemment que le rôle joué par un autre que roberto aurait été déplacé, mais là... tant d'amour et de talent, de sensibilité et de sacrifice... dans un monde justement aseptisé et déshumanisé qui est le notre aujourd'hui...
mon amour pour ce film est irrationnel et irraisonnable... c'est LE coup de coeur dans le sens premier du terme
Avatar de l’utilisateur
piasecki
Le pote à Régis Manon
 
Messages: 100
Inscription: 13 Sep 2004
Localisation: campagne tourangelle

Message non lupar ledzepiv » Mar 14 Nov 2006 17:14

Perso je prefere la vie est belle de franck CAPRA
Beaucoup plus optimiste, remarquez, les deux films nous arrachent des larmes
Avatar de l’utilisateur
ledzepiv
Spécialiste es Crocos Nimois.
 
Messages: 361
Inscription: 13 Sep 2004

Message non lupar Marama » Mar 14 Nov 2006 17:20

J'ai beaucoup aimé aussi "la vie est belle", mais , comme le dit Piasecki, il fallait vraiment que ce soit Benigni qui l'interprète, clown loufoque mais aussi sensible et positif, qui démontre que l'on peut faire beaucoup avec l'amour. Après, faut pas toujours rechercher le côté réaliste dans le cinéma, ou alors on regarde un film historique. Mais là ce n'était pas le propos, et c'est important aussi de pouvoir rire des sujets les plus graves. D'ailleurs les comiques sont essentiels car ils sont souvent très intelligents (les clowns sont souvent également les directeurs des cirques...), et tout en vous faisant rigoler ils distillent des vérités qui passent mieux que lorsqu'on les gueule ...
Avatar de l’utilisateur
Marama
Club d'Emile Footnostalgie
 
Messages: 1209
Inscription: 19 Mai 2005
Localisation: Brasil !

Message non lupar John-John John » Mar 14 Nov 2006 17:34

Dans le désordre et sans réfléchir (donc j'en oublie certainement qui auraient mérité d'être dans ma liste) :

Taxi Driver
Casino
A Clockwork Orange
Casablanca
Casino Royale
What's New Pussycat
Manhattan
Double Indemnity
Roman Holidays
Dr. Strangelove
John-John John
 

Message non lupar Jean_Pierre_Bosser » Mar 14 Nov 2006 18:39

Marama a écrit:J'ai beaucoup aimé aussi "la vie est belle", mais , comme le dit Piasecki, il fallait vraiment que ce soit Benigni qui l'interprète, clown loufoque mais aussi sensible et positif, qui démontre que l'on peut faire beaucoup avec l'amour. Après, faut pas toujours rechercher le côté réaliste dans le cinéma, ou alors on regarde un film historique. Mais là ce n'était pas le propos, et c'est important aussi de pouvoir rire des sujets les plus graves. D'ailleurs les comiques sont essentiels car ils sont souvent très intelligents (les clowns sont souvent également les directeurs des cirques...), et tout en vous faisant rigoler ils distillent des vérités qui passent mieux que lorsqu'on les gueule ...


le pb que j'ai c'est le meme qu'avec la liste de schindler, je connais un mec (pas trop idiot pourtant, des idées qu'on va qualifier pour etre poli de "nationaliste") qui regarde ça et qui me sort, l'air sincèrement étonné, "c'est vrai qu'ils ont morflé les juifs quand meme"

il avait l'air de le découvrir avec ce film :shock: :shock:

je peux pas occulter le fait que pas mal de gens regarderont le film de begnigni en ne penssant pas voir une "fable" mais une réalité de ces camps (une expérience complètement irréelle et irrationnelle qui fut pourtant bien réelle et rationalisée, un truc de fou dans l'histoire de notre monde) et là ca me pose vraiment un ENORME problème

sans remettre en cause encore une fois ceux et celles qui ont été touchés par ce film en le regardant comme une fable "irréelle"
Jean_Pierre_Bosser
 

Message non lupar gaoutte » Mar 14 Nov 2006 20:09

Oui je pense qu'il faut savoir regarder ce film JPB. MAIS si c'est mon film préféré c'est que :
- J'ai su RIRE lorsque Guido fait croire par une série de quiproquos et d'astuces, à son jeune loup, que dans ce camp on fabrique un char d'assault (qui sera donné en récompense au(x) plus discipliné(s) pour assagir son fils et le garder en vie)
-et PLEURER devant l'horreur des amoncellements de cadavres.

Je ne pense ne pas être le seul et que 99% ont compris que ce qu'a voulu faire Begnini (et réussi!) :
Il a seulement glissé un peu de tendresse contre l'horreur que fut la déportation et le génocide- et la montée de l'extremisme dans la 1ere partie du film-
Au final on a pleuré de la gueurre et rigoler du farceur Guido. 2 choses absolument différentes!

Cette réalisation est oh combien intelligente et fine, car il a su montré un homme qui sous son apparence bêbête, protegeait son innocent fils du plus cruel des massacres (de l'histoire?). Le tout, sans traiter ce sujet à la dérision comme tu sembles le craindre. C'est trés trés intelligent et diablement dur à faire
La réaction de ton "ami" en est un bon exemple. En effet il se rend compte grâce à ce genre de film ... non allons y franchement ... grâce à ce(s) chef(s)-d'oeuvre(s)* de l'ignominie sans nom de ces camps de tortures. Chose que peut-être d'extraordinaires documentaires comme nuits et brouillard de Resnais n'ont su lui faire comprendre.

Sans vous gâcher le suspens, si à la fin on a pas une boule à la gorge lorsqu'on voit Guido marchait au pas suivi par un kapo** arme au poing et que notre héros, conscient de sa fin proche, glisse un clin d'oeil à son petit Josué ;) c'est qu'on est pas humain. Rien que d'y penser et de revoir Josué lui re-glisser, avec peine, son clin d'oeil, ;) purée... j'ai de nouveau la boule de pétanque coincé dans la pomme d'Adam***
Avoir créer un personnage si attachant et le voir crever c'etait surement le moyen le plus génial pour en vouloir à tous ces salauds de facistes à jamais. :banzai:
Alors je veux bien accepter le "on ne peut pas rire de tout" mais excuse-moi LA VIE EST BELLE qui hurle contre l'horreur de 39-45 c'est se tromper de combat !

Et j'irais même plus loin. Voir certains films qui se veulent sérieux et qui traitent des camps de concentration sont parfois des navets sans noms proche du ridicule. M6 avait diffusé une pourriture ou l'on voyait des prisonniers (environ 90 kgs chacun) faire des saltos et des roulades dans un champ truffé de mines. Alors okay y a pas d'humour, c'est triste, mais les émotions sont inexistantes.

Merci la vie est belle.


* (A la vie est belle ajoutons Schindler et le pianiste)
** Notez ici que je n'ai même le coeur à glisser Narcisse-Olivier
*** Notez ici que je n'ai pas non-plus l'envie de glisser Jean-Pierre Adams.
Dernière édition par gaoutte le Mar 14 Nov 2006 20:43, édité 2 fois.
Avatar de l’utilisateur
gaoutte
Le Cheikh
 
Messages: 1676
Inscription: 14 Nov 2005
coach: FC SETE 34

Message non lupar Jean_Pierre_Bosser » Mar 14 Nov 2006 20:24

oui mais pourquoi faire une fable qui se passe dans un camps de concentration ?

Pourquoi y montrer un gamin de 8 ans survivre là bas de longs mois alors que des centaines de milliers d'enfants du meme age y sont morts dés leur première journée là bas et que c'était rigoureusement IMPOSSIBLE ? :(

Franchement,et encore une fois sans vouloir polémiquer (au contraire c'est bien de lire des déclarations d'amour à ce film), je vois pas l'intéret

il y a une scène absolument traumatisante pour moi dans "le pianiste" de polanski, tant est que je me suis dit que si la suite du film (c'était la fin de la première heure) était comme cela je sortais de la salle tellement cétait douloureux, celle où l'on voit une petite fille (8 ans là aussi, peut etre un peu plus) dans l'enclos dans lequel sont parqués spielzman et sa famille avant de partir en train dans les camps, elle est toute seule, elle pleure, elle tient une cage d'oiseau ouverte et vide. EN une seconde on devine ce que sont devenus les parents, ce qui l'attend là bas et toute l'innocence fracassée, rien que d'écrire cela j'ai presque les larmes aux yeux.

Il faudrait que je revois à nouveau le film de begnigni mais en cette poignée de secondes du film de polanski, bien plus que la suite du film, qui n'est rien moins là aussi que le récit d'un miracle, sauf que celui ci est vrai, avec ce que cela comporte de "singulier" au détriment de "l'universel", il ya je trouve tout ce que begnigni aura voulu dire via la "farce" ou la "fable"

mais encore une fois une "fable" dans un camps de concentration, lieu de toute déshumanité, lieu de l'horreur absolue complètement indicible pour nous qui avons eu la chance de ne pas y aller, j'ai vraiment du mal à saisir l'intéret
Jean_Pierre_Bosser
 

Message non lupar Marama » Mer 15 Nov 2006 0:55

Jean_Pierre_Bosser a écrit:mais encore une fois une "fable" dans un camps de concentration, lieu de toute déshumanité...


Partout où il y a des humains, on peut trouver parfois de l' "humanité" je pense, y compris dans ces abominables camps de la mort. Je dis çà, je n'en sais rien, et je n'ai sûrement pas été touché comme toi qui es d'origine polonaise... Mais j'ose espérer que parmi les geôliers allemands, tous n'étaient pas volontaires, et que certains , par des petits gestes, des petites attentions furtives, ont essayé soit d'abréger les souffrances des malheureux , soit de leur donner un peu d' "humanité". Un petit bout de pain glissé en secret, une affaire personnelle redonnée au prisonnier, je ne sais, mais dans ce cadre, la moindre petite chose prenait certainement des proportions énormes...Enfin, je veux y croire, et je pense que Benigni a choisi cet endroit justement parce que on n'imagine pas y trouver la moindre trace d'amour. Mais pour celà il faudrait qu'il n'y ait que des robots. Bon, après, on peut se poser une autre question : est-ce qu'un robot programmé pour détruire serait aussi méchant qu'un humain peut l'être ? vaste sujet... :?
Avatar de l’utilisateur
Marama
Club d'Emile Footnostalgie
 
Messages: 1209
Inscription: 19 Mai 2005
Localisation: Brasil !

Message non lupar Marama » Mer 15 Nov 2006 16:41

Bon, pour revenir au sujet initial, ma petite sélection de classiques étrangers, ceux qui m'ont marqué pour diverses raisons:

*LES REVOLTES DU BOUNTY: la version avec Marlon Brando, plutôt que celle avec Mel Gibson , ou que celle avec Clark Gable.

* LE PARRAIN (et les histoire de mafia en général, genre "Les Affranchis" ou "Il était une fois dans le bronx", "Casino", ou , version triades, "l'Année du dragon")

* THE BLUES BROTHERS (dans la catégorie musicale, je citerais aussi "Wayne's world", mort de rire , et puis bien sûr Grease. Olivia, à l'époque je me prenais pour ton John Travolta ! :roll: )

* LA GRANDE EVASION (fan club Steve Mc Queen - "Papillon" , aussi)

* LES 7 MERCENAIRES (et, version guerre, "les 12 salopards"; j'aime bien voir des équipes, avec des personnalités fortes et complètement différentes -mais complémentaires- un peu comme celle des forumeurs footnos' quoi... ;) )

* RETOUR VERS LE FUTUR (j'aurais choisi la même date pour commencer...)

* HIGHLANDER

* USUAL SUSPECTS (ou "Heat", grand policier)

* 9 SEMAINES 1/2 (ben oui on est des hommes quoi, on peut avoir des fantasmes non ? Kim ! :gaterie: :roll: )

* A NOUS LA VICTOIRE (on est footnos' ou on ne l'est pas...fan club Pelé)

Et voilà, mine de rien j'ai réussi à placer une bonne quinzaine de films au lieu des 10 demandés :lol: ;)
Avatar de l’utilisateur
Marama
Club d'Emile Footnostalgie
 
Messages: 1209
Inscription: 19 Mai 2005
Localisation: Brasil !

Message non lupar l ange vert » Mer 15 Nov 2006 18:51

:king2: la grande évasion quelqu'un se souvient de la marque de la bécane du "mac" :roll:
l ange vert
 

Message non lupar Jean_Pierre_Bosser » Mer 15 Nov 2006 18:56

très difficile pour moi de citer UN film pour des cinéastes que j'adore tout particulièrement (kaurismaki, jarmusch, capra, lubitsch, eisenstein, murnau, hawks, cukor chaplin & co) mais je vais essayer


LENINGRAD COWBOYS GO AMERICA de aki kaurismaki

MYSTERY TRAIN de Jim Jarmusch

IT'S A WONDERFUL LIFE de frank capra, le seul et l'unique :D

THE PHILADELPHIA STORY de george cukor

NINOTCHKA de lubitsch (pour la classe de melvin douglas et de greta garbo)

LES TEMPS MODERNES de Chaplin (dur de choisir avec le dictateur)

DUMB & DUMBER des frères farelly (avec jim carrey, le louis de funès américain)

IVAN LE TERRIBLE de eisenstein (chaque plan est un tableau en soi)

ETERNAL SUNSHINE OF A SPOTLESS MIND de michel gondry, magnifié par l'extraordinaire musique des polyphonic spree

HIGH FIDELITY de stefan frears (film anecdotique mais qui contient tout ce que j'aime)
Jean_Pierre_Bosser
 

Message non lupar formici » Mer 15 Nov 2006 19:01

Bon, j'y vais aussi de ma sélection, même si j'aurais pu pousser jusqu'à 15 ou 20... ;)

- 2001 l'odyssée de l'espace
- 1900
- Sibériade
- Brazil
- Metropolis
- Amarcord
- Il était une fois dans l'ouest
- American graffiti
- Excalibur
- The blues brothers
Avatar de l’utilisateur
formici
L'homme du Transsibérien
 
Messages: 912
Inscription: 24 Mai 2006
Localisation: Méditerranée

Message non lupar ledzepiv » Mer 15 Nov 2006 19:27

Dans le desordre

The Wall
Brazil
les Ailes du Desir
Indiana Jones, la trilogie
La Neuvieme Porte (co-production française)
Le crepuscule des Dieux
Il etait une fois en Amerique
les Affranchis
le Seigneur des Anneaux

Et le dixieme pour tous les films que je n'ai pas cites, dont je ne me souviens plus mais qui m'ont admirablement plu, et enfin un hommage au cinema de (grand-) papa.
Merci aux Chaplin, Hitchkock, Allen, Kubrick, Chaney, Grant, Simon, Gabin....
Avatar de l’utilisateur
ledzepiv
Spécialiste es Crocos Nimois.
 
Messages: 361
Inscription: 13 Sep 2004

Message non lupar gaoutte » Mer 15 Nov 2006 19:50

Pfffffff, j'ai oublié Hitchcock :cry:

Mon second film préféré est un film italien en Noir et Blanc, qui s'appelle le Voleur de bicyclette (ladri di biciclette en italien). Si certains l'on vu...

Image

Image
Merci le néoréalisme italien.
Avatar de l’utilisateur
gaoutte
Le Cheikh
 
Messages: 1676
Inscription: 14 Nov 2005
coach: FC SETE 34

Message non lupar John-John John » Mer 15 Nov 2006 23:07

Et voilà, je reviens et je constate que j'ai oublié la Dolce Vita :cry: .

Sinon, La Vita è Bella et Schindler, des chefs d'œuvre sur la seconde Guerre mondiale :o :shock: ? Le pianiste est un excellent film, ok, mais les deux autres sont quand même, le premier un truc sans profondeur ni talent un peu trop plein de bons sentiments à mon goût (un bon petit film, sans plus quoi), le second un film bien foutu mais là aussi un peu trop plein de bons sentiments et plus romancé que nécessaire (un Spielberg moyen quoi). Rien de comparable à Nuit et Brouillard ou Shoah, ou même Le pianiste justement. Plus largement, et en faisant abstraction du sujet, dire que La Vita è Bella ou Schindler sont des chefs d'œuvre du cinéma, désolé, ça me choque :shock: .
John-John John
 

Suivante

Retourner vers Ciné

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Charlie[Bot] et 1 invité